NOTRE PROJET ET NOS VALEURS




Gulshaan, c’est le jardin de rose. Comme un lieu sûr mais ouvert sur le monde dans lequel on s’épanouit. Gulshaan, c’est aussi un mot qui voyage et qui traverse les frontières, puisqu’on le retrouve aussi bien en Turquie qu’en Iran, en Afghanistan, au Pakistan ou en Inde. Enfin, Gulshaan, c’est la poésie, puisque c’est notamment le titre d’un des recueils du grand poète persan Saadi. 

La marque Gulshaan est née en 2014 d'une envie de se distinguer, de refuser l'engrenage de la consommation de masse et de la mondialisation pour privilégier la qualité et l'éthique. Nos valeurs sont les suivante :  éthique, solidarité, respect, responsabilité, transmission et transparence. Nous voyons la mode comme un vecteur de messages, un moyen de changer les choses et les mentalités. C’est également un outil pour rassembler et mélanger les cultures. 

Nos vêtements, pièces rares produites en quantité limité, sont dessinés en France dans notre atelier de création, et cousus de manière éthique et artisanale au Pakistan, dans une démarche de commerce équitable, d’empowerment féminin et de mise en valeur du savoir faire traditionnel. Nous utilisons exclusivement des fibres naturelles comme le coton et le lin, de grande qualité. 

La marque Gulshaan est la première marque de modest fashion éthique et solidaire, dessinée en France et inspirée par le monde. Pour nous le terme « modest », que nous avons choisi de garder en anglais car il n’a pas cette profondeur en français, traduit d’abord une simplicité, un retour à l’essentiel, à l’authenticité. C’est une sorte de nouveau mouvement féministe qui remet la femme en valeur par des vêtements qui lui ressemblent et dans lesquels elle se sent bien, qui la révèlent sans l’effacer, qui marquent son identité. 

Gulshaan

Gulshaan s’engage pour la mode éthique et agit pour demain. L’authenticité est le maître mot de notre démarche, et cette dimension se retrouve dans toutes les étapes de notre travail : dans le design des collections tout d’abord, car nous voulons être au plus prêt de la femme d’aujourd’hui, créer des vêtements qui lui ressemblent. Dans notre mode de production ensuite, car nous souhaitons retourner à la manière artisanale, le savoir faire traditionnel, les mettre en valeur et les perpétuer. En choisissant d’avoir un impact sur l’empowerment de femmes en difficultés, nous créons une mode utile qui vient contre-balancer les scandales de la production industrielle de masse. Le Pakistan est l’un des pays dans lequel se sont produits certains des grands drames du textile ces dernières années : monter ce projet sur place était très symbolique et fort. Former et faire travailler des femmes est une initiative nécessaire : cette frange de la population étant encore très peu éduquée au Pakistan, et les entreprises encore presque uniquement masculines, elles n’ont aucune solution lorsqu’un événement de la vie comme un divorce ou le décès d’un mari font que trouver un emploi est un besoin vital. 


Pour ce qui est de nos bijoux, nous voulions faire sortir de l'ombre la population pashtoune du Pakistan, celle de la frontière afghane, dont tant d'épreuves récentes n'ont pas fait disparaître la grande richesse culturelle. Nous sommes donc allés prélever nos bijoux au sein même des tribus, dans les villages, où chaque pièce est faite main autour de pierres comme le lapis lazuli, célèbre emblème de ces montagnes entre Pakistan et Afghanistan.   


Chaque tenue de nos collection a un long parcours elle vient de loin et raconte des histoires. Elle porte avec elle un mélange d'influences, entre envies d'ailleurs et culture citadine parisienne, embellie d'histoire et de poésie, qui font toute leur originalité.  



A PROPOS DE NOTRE BLOG



Pakistan Gulshaan

Le blog, c'est notre façon de vous faire voyager, de vous faire entrer dans l'univers Gulshaan par une autre porte que celle de la boutique. Nous y parlons culture, voyage, mode éthique et modest fashion, et y partageons notre actualité. C'est un élément indispensable de notre travail, car un pan entier de notre projet : celui de partager, de déconstruire les idées reçues, de changer les choses. Cet espace était donc nécessaire.